La buvette

  • : POUNELAND
  • POUNELAND
  • : Cinéma / TV
  • : Ce blog parle de mon groupe de musique(Les Savoises'Ries), news, carnavals, ect... Il parle aussi de cinéma, filmographies d'acteurs, ma dvdthèques... Vous verrez également dans ce blog pleins de photos: - sur le tuning - les voitures de films, ect...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Sur STAR WARS
Quel épisode de la saga préférez vous?
Cliquez sur l'image pour voter svp.

 
Mardi 6 juin 2 06 /06 /Juin 22:35

- Et oui Citroën a fabriqué un hélicoptère!



Au début des années soixante-dix, Citroën planche en toute discrétion sur la conception d'un hélicoptère léger. Lobjectif avoué de la firme est de créer une machine bon marché en s'inspirant notamment de son savoir-faire en matière de motorisation automobile.  
Retour sur un projet prometteur, malheureusement abandonné pour cause de chocs pétroliers.

L'existence d'un hélicoptère mis au point par Citroën était connue, rares étaient ceux qui ont eu la chance de le voir avant son apparition publique au salon Rétromobile de l'année 2000. Dominique Gilles, délégué général de la Fédération française de giraviation, fait partie de ces quelques privilégiés. Et pour cause... Sollicité en décembre 1975 par Jean Moine, une des grandes figures de la giraviation hexagonale, pour effectuer à sa place les vols d'essais, il est resté à ce jour le seul pilote à avoir pris les commandes de ce prototype étonnant.  
 
Les premiers contacts avec cet appareil biplace seront d'ailleurs assez éprouvants dit il. «J'ai effectué le premier vol de cette machine, le 24 décembre, au centre d'essais secret de la Ferté-Vidame (Eure-et-Loir). Il faisait très froid et on avait retiré les portes de l'hélicoptère pour pouvoir dégager plus facilement le pilote en cas de problème ! Lors de ce premier vol, j'ai appuyé par mégarde sur un bouton mal placé et j'ai coupé les servocommandes... » Un geste malencontreux qui permettra de vérifier prématurément le très bon comportement de la machine. Par la suite, d'autres impondérables démontreront la grande fiabilité de l'engin, à l'exemple de cette descente en auto rotation au cours de laquelle le moteur au ralenti s'arrête discrètement. « Du fait d'un échantillonneur de télémesure très bruyant, de l'absence d'un compte-tours double et des conversations radio qui ont eu lieu à ce moment, je ne me suis pas aperçu tout de suite que le moteur avait calé. Comme le démarreur était mal placé, je n'ai pu le remettre en route et j'ai dû me poser dans un champ sans moteur Ma première auto rotation complète était donc tout à fait involontaire, mais grâce à la grande énergie rotor ce fut sans problème»
 
Un moteur aviation au prix d'un moteur automobile
C'est au début des années soixante-dix, et en collaboration avec Charles Marchetti, le père de l'Alouette II, que la firme automobile décide de se lancer dans cette nouvelle aventure indus
trielle pour diversifier les moyens de locomotion. Il s'agissait de certifier,, aviation » un moteur polyvalent auto-avion-hélicoptère pour ne pas laisser les Américains régner en maître dans le secteur des moteurs d'aviation légère. « Ce moteur du type Wankel-Citroën birotor à piston rotatif était équipé d'un double allumage. Il bénéficiait d'un très bon rapport-poids puissance et délivrait 180 CV avec une absence quasi totale de vibrations », se souvient Dominique Gilles. Entouré d'une trentaine d'ingénieurs, techniciens et autres motoristes, le pilote va effectuer au total quelque deux cents vols pour tester les réactions de ce bel appareil dont le dessin est signé Raymond Loewy, l'inventeur franco-américain du design industriel. Avec son rotor à haute énergie et les options techniques innovantes (voir encadré), l'hélicoptère Citroën possédait, souligne Dominique Gilles, énormément d'atouts pour entamer une belle carrière. Seul petit point faible, une consommation un peu excessive au moment même où les deux crises pétrolières frappent de plein fouet les pays industrialisés. Le prototype et son moteur n'y résisteront pas et Citroën enterrera définitivement son projet en avril 1979. 



CARACTERISTIQUES:

Hélicoptère: biplace léger.
Premier vol: le 24 décembre 1975.
Nombre de vols: 200

MOTORISATION:

-
moteur 2400 cm3
-
Citroën "COMOTOR" 624 de 180 ch à 6500 t/m dérivé de celui de la GS Birotor ( Type Wankel )
-
Monorotor de sustentation.

PUISSANCE:

- 205 km/h maxi - 430 km d'autonomie

DIMENSIONS & POIDS:

- Diamètre rotor : 7.60 m
- Longueur : 7.20 m
- Hauteur : 2.60 m
- Equipage : 2
- Masse à vide : 700 kg



Dites moi ce que vous en pensez dans un commentaire svp.
Par POUPOUNE - Publié dans : Citroën
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil

Actuellement

Il y a  2  pounelandeur(se) à la buvette

Site optimisé en priorité pour le navigateur Mozilla Firefox !
Risque de bugs sous Internet Explorer
pour l'affichage des pages !



Pouneland est un site partenaire avec la B2A !


Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus